Quelques clés pour identifier ou réparer des pannes sur le Tom-Pouce 3.

 

Le Tom-Pouce 3 est un instrument de précision et comme tout instrument de ce type, il arrive que celui-ci se dérègle un peu. D’autres pannes non liées à l’ajustement de l’appareil peuvent survenir provoquées par un usage quotidien. Ce sont des pannes généralement attendues et donc tout à fait normales.

 

 

1. Pannes et réglages des têtes infrarouges.

 

Le Tom-Pouce 3 est équipé de 2 têtes infrarouge et d’une tête laser. Les têtes infrarouge sont calibrées puis montées sur le Tom-pouce 3 et ne sont pas susceptibles de subir des dérèglements mécaniques. Si toutefois les infrarouges venaient à perdre en intensité, un retour à l’atelier de maintenance est nécessaire.

 

Pour identifier une baisse des infrarouges, quelques signaux peuvent vous mettre sur la voie :

- Lorsqu’on touche trop fréquemment avec ses épaules des obstacles latéraux alors que le balayage de la canne est correct.

- Lorsque le bout de la canne touche l’angle d’un mur alors que l’appareil est au minimum sur une portée de détection de 4 mètres.

 

Avant de le retourner à l’atelier, prenez le temps de nettoyer les vitres des capteurs avec un chiffon et un peu de produit pour les carreaux. Vous pouvez également le faire régulièrement sans qu’aucune panne ne soit détecter.

 

Les têtes infrarouge du fait de leur sensibilité, peuvent avoir un comportement parfois perturbé surtout en temps de brouillard ou de neige. Ces perturbations ne durent que le temps du phénomène et voici comment ils se produisent :

- Le brouillard perturbe les infrarouges en agissant comme un rideau ou un obstacle permanent. L’appareil vibrera de manière continue.

- Lorsque la neige adhère au sol celle-ci peut agir comme un miroir et refléter très fortement les infrarouges et éblouir l’appareil. Là aussi il vibrera très fréquemment mais en saccade, pouvant parasiter le déplacement de la personne. La solution à ces problèmes passagers est très simple à mettre en oeuvre :

1. Appareil éteint, placer le curseur des portées sur 2 mètres.

2. Tenir la canne blanche comme pour un déplacement, la main à hauteur de nombril. Toujours dans cette position, faites un demi tour à votre Tom-pouce de sorte à ce que les capteurs soient vers le sol et le compartiment des piles vers le haut.

3. Allumez l’appareil. Une courte vibration précédera un sifflement. Lorsque c’est le cas, faites un demi tour à votre appareil pour lui faire retrouver une position classique. Les sifflements s’arrêteront et les infrarouges seront réduits de portées. Le laser gardera ses propriétés. Pour réinitialiser les infrarouges, éteindre puis allumer de nouveau l’appareil.

2. Réglage de la tête laser.

 

Le Tom-pouce 3 installé sur la canne subit fortement les vibrations dues au balayage de l’embout sur les sols rugueux ou accidentés. Ceci à pour effet mécanique le dérèglement progressif de la tête laser. Ce n’est pas un problème récurrent mais il est bon de temps à autre de vérifier si celle-ci est toujours calibrée sur les bonnes portées. Certains indicateurs peuvent attirer votre attention sur la nécessité de faire un calibrage de la tête laser :

- Lorsque la distance vous séparant d’un poteau fin noir brillant est trop courte.

- Lorsque l’obstacle évident type mur ou une personne sont détectés tardivement.

 

En pareils cas, vous trouverez la procédure à suivre ci-après. Il est à préciser qu’après toute nouvelle installation du Tom-Pouce 3 sur une canne blanche, il est obligatoire de calibrer la tête laser.

 

Conditions préalables de calibrages.

 

Pour optimiser le calibrage de votre appareil, :

- préférez des conditions de luminosités moyenne. Le soir si vous le faites en extérieur et n’importe quand en intérieur.

- Choisissez un mur blanc ou suffisamment clair  avec lequel vous pouvez avoir une distance de 6 mètres.

- Placez-vous à 4 mètres du mur avant de commencer le calibrage.

- Ce n’est pas obligatoire mais pour plus de confort vous pouvez occulter les têtes infrarouges avec du scotch noir. Ce qui vous aidera à l’issue de la procédure de tester efficacement la qualité des réglages sans être dérangé.

 

 

1. Appareil éteint, placer le curseur des portées sur 2 mètres.

2. Tenir la canne blanche comme pour un déplacement, la main à hauteur de nombril. Toujours dans cette position, faites un demi tour à votre Tom-pouce de sorte à ce que les capteurs soient vers le sol et le compartiment des piles vers le haut.

3. Allumez l’appareil. Une courte vibration précédera un sifflement. Restez dans cette position une dizaine de secondes puis le sifflement deviendra un bip alternatif.

4. Quand l’appareil émet des bips alternatifs, retournez-le de sorte à ce qu’il soit dans sa position habituelle. Puis faites une secousse de gauche à droite ou inversement pour lancer le calibrage de la tête laser.

5. Une courte vibration suivi d’un grésillement vous indique que la procédure est en cours. Patientez jusqu’à ce que l’appareil émette de nouveau un bip alternatif. Tout en restant dans l’axe du mur qui vous sert de mesure, reculez jusqu’à en être distant de 6 mètres. puis patientez.

6. L’appareil grésille à nouveau pour indiquer qu’il calibre la portée de 6 mètres. Lorsqu’il s’arrête complètement d’émettre, la procédure est terminée. Vous pouvez éteindre puis retourner l’appareil et allumer pour contrôler l’exactitude des portée en vous aidant du mur.

 

 

3. Les pannes liées à la tête laser.

 

Si malgré toutes les étapes citées précédemment ne parviennent pas à rétablir le bon fonctionnement de l’appareil, un retour à l’atelier de maintenance sera nécessaire. N’hésitez pas à demander à une personne voyante de regarder si le faisceau laser est clignotant ou continu. S’il est clignotant, vous devrez renvoyer votre appareil.

 

Si la procédure de calibrage ne se déroule pas comme indiqué plus haut et que le sifflement se prolonge trop longtemps après avoir lancer la procédure, il se peut que la carte du laser soit altérée. Là aussi vous devrez retourner votre appareil à l’atelier de maintenance.