Témoignage Jean-Marie

  Je suis utilisateur de la canne électronique depuis 17 ans et j'ai utilisé trois modèles d'appareils.
Il s’agit d’un instrument qui nécessite une bonne formation.

Il faut le comprendre, l’apprivoiser, le maîtriser et avoir la volonté  de se déplacer en autonomie… et cela prend du temps !

L’effort est récompensé car le résultat est là. Je peux faire mes courses et prendre les transports en commun, seul.

Voici une anecdote qui illustre comment est vu un non-voyant se déplaçant avec la canne électronique.

 Un jour j’arpentais une rue en évitant les obstacles, un homme arrive à ma hauteur et me demande ;

- “Vous voyez un peu? - Je vous suis depuis un moment et vous êtes arrivé devant des barrières de chantier en hésitant et vous les avez contournées !” -

Je lui explique alors les avantages de mon équipement.

Grâce au faisceau laser délivré par l’appareil, je perçois les vibrations du vibreur qui traduit chaque obstacle placé devant moi. Le jeu consiste donc, en la recherche d’absence de vibration.   

 Il ne faut pas oublier que nous ne devons jamais relâcher la vigilance pour interpréter les informations transmises. Sinon, c’est l’accident ou la divagation !